Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue

  • : Cocos De Rueil
  • Cocos De Rueil
  • : Blog de la section PCF de Rueil-Malmaison et de Garches
  • Contact

Halte à la vie chère !

Recherche

L'Humain d'abord

 

Cliquez sur l'image pour lire le texte

                      Cliquez ICI pour lire le texte

Le PCF : votre bien commun

Adhérez en ligne au PCF

24 juin 2017 6 24 /06 /juin /2017 17:08

« La conjugaison de deux groupes travaillant ensemble est à mes yeux la plus efficace », a lancé André Chassaigne.

 

Les élus PCF ont annoncé hier qu’ils siégeront au sein d’un groupe GDR renouvelé. Avec la volonté de mener un « travail commun » avec les Insoumis. Les yeux au plafond, André Chassaigne a feint hier de découvrir l’Assemblée nationale. « C’est beau, hein ? » a-t-il plaisanté. « Je dis cela car je suis entouré de deux nouveaux collègues, qui symbolisent le rajeunissement des députés communistes », a-t-il poursuivi. À ses côtés, Pierre Dharréville et Sébastien Jumel faisaient leurs premiers pas au Palais Bourbon. En tout, onze députés PCF ont été élus dimanche. Ils se sont retrouvés hier, pour une réunion de travail, avant qu’une délégation ne s’adresse à la presse. « Je voudrais dire combien le groupe de la Gauche démocrate et républicaine que j’ai présidé de 2012 à 2017 est satisfait, a d’emblée lancé André Chassaigne.

 

Nous avions dix députés Front de gauche et cinq d’outre-mer. Les quatre Ultramarins sortants ont été réélus, et la composante communiste est passée de sept à onze. Si bien que nous avons quinze députés en mesure de prolonger le groupe GDR, créé il y a dix ans. » « Nous avons déjoué les pronostics, a enchaîné Sébastien Jumel. Mais je veux vous dire ce qui a présidé à notre rencontre : face à la casse industrielle accélérée, face à l’abandon des services publics de proximité, face au sentiment, conscientisé ou non, que l’on n’a pas les mêmes chances selon l’endroit où l’on naît, notre responsabilité est de porter les colères et de faire grandir les espoirs.

 

Derrière l’aspect séduisant d’Emmanuel Macron se cache une main de fer ultralibérale. Nous opposerons une résistance déterminée contre la négation de la souveraineté nationale au Parlement, contre le démantèlement de notre modèle social et contre la hausse de la CSG, qui va pénaliser les retraités. » Pierre Dharréville a été la troisième voix de ce discours combatif. « Nous continuerons à œuvrer sans relâche au rassemblement le plus large possible, comme nous l’avons fait tout au long de l’année. Cette volonté n’est pas entamée malgré les difficultés. Notre objectif est d’imposer un rapport de forces démultiplié à Macron. Nous travaillerons pour cela avec le groupe France insoumise, c’est une évidence. »

 

Une réunion avec le groupe FI est prévue aujourd’hui pour « trouver des synergies et rendre incontournable une réalité sociale à laquelle ne pourra pas échapper le gouvernement ».

 

Précisant que les choses « sont actées » avec les Ultramarins, André Chassaigne a ajouté ne pas « opposer ce groupe GDR au groupe FI ». « Le plus important, pour les députés PCF, c’est le travail commun, partagé, avec les Insoumis. La conjugaison de deux groupes travaillant ensemble est à mes yeux la plus efficace. » De nombreux députés FI se sont dit hier disponibles pour chercher cet espace.

Partager cet article

Repost 0
Published by PCF Rueil - dans Législatives 2017
commenter cet article

commentaires