Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Bienvenue

  • : Cocos De Rueil
  • Cocos De Rueil
  • : Blog de la section PCF de Rueil-Malmaison et de Garches
  • Contact

Halte à la vie chère !

Recherche

L'Humain d'abord

 

Cliquez sur l'image pour lire le texte

                      Cliquez ICI pour lire le texte

Le PCF : votre bien commun

Adhérez en ligne au PCF

29 novembre 2012 4 29 /11 /novembre /2012 16:38

pour_une_transition_energetique_reussie_reseau-energie-pcf-.jpg

Cliquez sur l'image pour lire le document

 

UN GRAND DÉBAT PUBLIC 
POUR UNE POLITIQUE DE L’ÉNERGIE

 

Complexes et vitaux à bien des titres, les enjeux énergétiques structurent la société et la planète. Des sujets qui ne peuvent pas être traités superficiellement à coups de projecteurs médiatiques, de discours politiciens ou de positionnements improbables en laissant le citoyen à l’écart.

 


Le Parti communiste français soutient un projet de société intégrant l’énergie comme un droit et une question de civilisation. Il a organisé en 2011 plusieurs événements. Le 5 mars, ses instances ont réuni à Paris des militants, des élus locaux, des experts, des scientifiques, des syndicalistes qui ont de nouveau confronté leur point de vue le 29 mars 2011 peu après la catastrophe de Fukushima ; ils ont également participé à de nombreux débats dans toute la France. Notamment, Pierre Laurent, le 25 novembre 2011 à Romans (26), a exposé dix principes pour réussir la transition énergétique. Chacun d’entre eux est placé en introduction des chapitres de ce document.

 

Souvent, le débat fluctue tant sur le plan sociétal qu’électoral ; l’accord PS/EELV a exacerbé les tensions, mais les enjeux méritent de dépasser les périodes électorales. Une meilleure connaissance des réalités, des enjeux et du contexte peut permettre à chaque citoyen d’intervenir, d’être acteur dans le débat public que le PCF appelle de ses vœux : un débat sérieux, approfondi, documenté où les citoyens auraient les cartes en main pour décider.

 

Les communistes vous livrent ici quelques pistes, des réflexions, des informations qui étayent les dix principes cités précédemment. Des données qui pourraient servir à alimenter ce débat.
Rappelons que le Front de Gauche propose un débat public national immédiat sur la politique énergétique de la France qui se terminera par un référendum. « Dans le domaine du nucléaire civil, l’ensemble des possibilités - dont la sortie du nucléaire ou le maintien d’un nucléaire sécurisé et public- sera alors tranché. Aucun choix définitif en matière de politique énergétique ne sera effectué avant la conclusion de ce grand débat public ». Les communistes continueront d’approfondir leurs réflexions sur cette question comme sur d’autres... avec vous.

 

Repost 0
Published by PCF Rueil - dans Environnement
commenter cet article
21 décembre 2011 3 21 /12 /décembre /2011 11:41

4_pages_energie_pcf_nat-2.jpg

 

 

Cliquez sur le texte pour le lire

Repost 0
Published by PCF Rueil - dans Environnement
commenter cet article
25 octobre 2011 2 25 /10 /octobre /2011 11:20

Chers animateurs des collectifs, Chers collègues élus, chers Amis de la terre et de l'Humanité

Vous avez convergé vers BARJAC et préparé avec ferveur et esprit responsable ce rassemblement.

Ma commune est heureuse et fière de vous souhaiter la bienvenue, elle qui constitue un pont entre l'Ardèche et le Gard, Rhône Alpes et le Languedoc, qui passe pour rebelle et que NENA ( Nous enfants nous accuseront) montre en pointe sur le bio.

Une telle assemblée, sans précédent ici, vient de loin. Depuis celle de Villeneuve de Berg, que de travail effectué dans un formidable bouillonnement populaire mené par des collectifs souverains, qui va de ces centaines de leçons de géologie, de chimie, d'écologie délivrées à tout un peuple avide d'apprendre, de comprendre pour agir et contrer des décisions néfastes.

Les élus savent ce qu'est une enquête publique. Ils en mènent pour des chemins, des immeubles...

Les ministres, en domestiques des lobbies, eux, prennent des arrêtés sans consulter quiconque.

Point d'enquête publique alors qu'il s'agit d'enjeux majeurs. Ils ont eu la réponse tout de même, et l'Assemblée a dû revoir les choses. "Pas de fracturation hydraulique" a-t-elle dit à propos des forages. Les collectifs appuyés sur des scientifiques ont dénoncé la ruse sémantique. Ils n'ont pas accepté le nouveau vocable, plus érotique, de "stimulation de la roche mère" !

Récemment à Alès, le Président Sarkozy est venu faire machine arrière sur 3 permis.

Mais ce n'est pas arrière toute et c'est pourquoi nous sommes là. Cela s'est passé à propos du classement des" Causses Cévennes" au patrimoine de l'Humanité. Mais c'est la planète entière qu'il faut classer, c'est urgent si l'Humanité veut survivre ! Nous ne luttons pas ici seulement pour garder l'exception d'un lieu mais pour obtenir une transition énergétique, une maîtrise publique de l'énergie avec une sobriété qui place l'humain avant le profit, et l'égalité d'accés aux biens essentiels à nos vies...

L'avidité cupide des compagnies pétrolières et gazières, on le voit de part le monde débouche sur une barbarie politique et militaire et le règne international de la loi du plus fort...

Mais à son corps défendant, ici, elle aura contribué à faire émerger une démocratie environnementale bien enracinée, prometteuse.

Ce pays croit en sa beauté et en sa qualité de vie et aucun or, fut-il noir, ne saurait le lui faire oublier. Il n'est farouche que pour cela.,

Ensemble, et jusqu'à la victoire, réaffirmons :

Gaz et huile de schiste ni ici, ni ailleurs, ni maintenant ni demain et j'ajoute ni d'un biais ni d'un autre !

BARJAC MANIFESTATION

 

 

 

 

Repost 0
Published by Gabriel - dans Environnement
commenter cet article
16 mars 2011 3 16 /03 /mars /2011 13:23

nucleaire-de-fukushima.pngAu moment où une catastrophe nucléaire de grande ampleur se précise au Japon, je veux redire toute ma solidarité et le soutien des communistes français au peuple japonais. Cette situation doit être prise très au sérieux par les autorités françaises et d'importants moyens de secours et d'expertise doivent être mis au service des populations touchées par cette catastrophe.

 

Dans ce contexte, le PCF partage l'inquiétude des Françaises et des Français quant à leur propre sécurité et chaque heure qui passe rend plus urgent un débat public national sur la politique énergétique. Ce débat doit être sérieux et conséquent. La catastrophe au Japon ouvre en grand le débat sur le nucléaire et intervient alors même que le réchauffement climatique et la raréfaction des ressources fossiles nécessitent par ailleurs la sortie des énergies carbonées. C'est donc un débat d'ensemble qui doit avoir lieu et une mise à plat générale de nos choix énergétiques.

 

Je demande, au nom du PCF, l'organisation d'un grand débat public national qui contribue à fixer les conditions précises de la nécessaire évolution du mix énergétique pour garantir en France et à l'échelle mondiale le droit à l'énergie pour tous dans les décennies à venir. Le PCF souhaite d'ores et déjà contribuer à ce débat et organisera à son siège national une grande initiative le 29 mars prochain intitulée « Après la catastrophe nucléaire au Japon, quelle politique énergétique en France ? »

 

Pierre Laurent, Secrétaire national du PCF.

 

 

 

Repost 0
Published by PCF Rueil - dans Environnement
commenter cet article
15 mars 2011 2 15 /03 /mars /2011 10:42

Ouvrons le débat sur le blog ! Nous attendons vos commentaires : cliquez sur "Ecrire un commentaire" à la fin de l'article pour déposer un commentaire

 

 

 

 

 

SOLIDARITE

 

Le tremblement de terre qui a secoué et continue de secouer le Japon a atteint une force inégalée. Les conséquences humaines et environnementales de ce nouveau cataclysme naturel sont dramatiques.

 

Face à un tel drame humain, l’heure est à la solidarité. Celle des communistes français s’exprime avec la plus vive détermination. Nous vivons heure par heure l’évolution et nous sommes admiratifs face à l’attitude courageuse et responsable du peuple japonais. Nous nous félicitons que la solidarité internationale s’organise et que la France y contribue avec ses équipes spécialisées. Pour ce qui nous concerne nous entrons en contact avec les organisations progressistes japonaises notamment le Parti communistes japonais.

L’ampleur des destructions environnementales produites par le tremblement de terre puis le tsunami, l'étendue des pollutions de toutes sortes sur les écosystèmes côtiers et à l’intérieur des terres sont considérables.

 

Nous sommes très inquiets des graves accidents nucléaires qui se déroulent actuellement dans les centrales de Fukuschima Daiichi, et Fukushima Daini. Les autorités japonaises comme internationales (AIEA) estiment la situation très grave. Il s'agit d'une catastrophe de grande ampleur.

 

VIGILANCE

 

Le PCF partage l’inquiétude qui s’exprime au sein de la population française relative au nucléaire. Les accidents au Japon confortent l'exigence d' une totale transparence sur la situation en France.

 

Le PCF demande :

 

►La mise en place d'un véritable dispositif d'information des citoyen-nes.

►L'audition immédiate et publique par la représentation nationale de l’Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN) et de l’Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire (IRSN)

►La création d'une commission d'enquête parlementaire sur la réalité de la sureté nucléaire en France face à toutes les éventualités d'accidents et de catastrophes naturelles.

►Le retour de l'ensemble de la filière de l'énergie dans un grand service public .

 

CHANGER DE LOGIQUE

 

Au-delà, ce drame nous conforte dans l'idée de voir plus loin. Face à la crise environnementale notre société doit relever le défi de l'accès à l'énergie pour tous.

 

L'occasion doit être mise à profit pour un vrai débat public et citoyen sur l'impérative maîtrise démocratique au moment où le gouvernement privatise tout.

 

Nous devons apporter des réponses fondamentalement nouvelles. Les ressources sont limitées alors que les êtres humains n'ont jamais été aussi nombreux sur terre. Le droit à l'énergie pour tous les citoyen-nes du monde demeure, pour le PCF, une exigence car elle constitue un moyen d'émancipation, d'épanouissement d'accès au savoir et de réduction des inégalités.

 

Réchauffement climatique, épuisement des ressources, forte croissance de la demande mondiale, les termes de l'équation sont connus, mais peu aisé à résoudre.

 

Le PCF propose l'organisation d'un grand débat public national sur les choix de la politique énergétique nationale dans les années à venir. Il devrait porter sur l'utilisation actuelle du nucléaire dans des conditions de sécurité renforcées, mais aussi sur l'ensemble des choix énergétiques menacés aujourd'hui par les logiques du profit. Pour dépasser la crise actuelle, nous avançons :

 

5 PROPOSITIONS

 

► Sortir l'énergie de la vision à court terme de la logique capitaliste, et arrêter les politiques de privatisation et de déréglementation

► Assurer la maîtrise publique et démocratique de la production et de la distribution de toutes les sources d'énergie

► Investir dans la formation, la recherche et le développement des filières industrielles nécessaires pour assurer une diversification réelle des énergies

► Sortir de l'utilisation des sources carbonées et investir massivement dans les énergies renouvelables

► Créer les conditions pour dépasser la fission nucléaire par un investissement public massif dans la recherche

 

 

Réagissez à cet article en cliquant ci-dessous sur "Ecrire un commentaire".

 

 

Repost 0
Published by PCF Rueil - dans Environnement
commenter cet article
20 septembre 2010 1 20 /09 /septembre /2010 17:00

Copenhague.jpgAprès l’échec du sommet sur l’environnement de Copenhague, les peuples doivent se faire entendre pour qu’enfin des décisions soient prises au sommet de Cancun. 

 

Tout progrès dans la préservation de l’en­vironnement, la survie de la planète est illusoire si l’on ne s’attaque pas au talon de fer de l’argent roi, de la spéculation boursière et financière. Il n’y aura pas de progrès écologique sans progrès social. Justice sociale et justice écologique vont de pair. Il n’y aura pas de monde harmo­nieux tant qu’un enfant meurt de faim tou­tes les cinq secondes, tant qu’un milliard d’autres n’a pas accès à l’eau potable et que des centaines de millions d’autres sont privés d’électricité, d’éducation. Les para­dis fiscaux regorgent de 10 000 milliards de dollars. Oui ! 10 000 milliards de dol­lars, alors qu’il suffirait de 30 milliards de dollars pour que tout le monde ait accès à l’eau potable. 

 

Depuis quelques semaines la famine s’ag­grave à nouveau dans de nombreux pays, pendant que les grands financiers, les spéculateurs-affameurs font monter les prix alimentaires, spoliant à la fois les producteurs agricoles,  les consommateurs et affamant une partie de l’Afrique.

 

Il y a bien deux logiques qui s’affrontent. L’une, au service de la vie, au service des êtres humains. L’autre, celle du turbo-capitalisme qui a pour priorité l’argent, le profit, la spéculation. Deux logiques. C’est une lutte de classe acharnée qui est engagée à l’échelle de la planète entre la minorité des détenteurs de capitaux, res­ponsables de la crise actuelle et l’immense majorité des peuples qui la subissent, qui en souffrent terriblement à des degrés divers. 

 

Le moment est venu de dire haut et fort qu’il n’y a pas d’issue dans l’accapare­ment des richesses du travail des êtres humains, de la nature par une poignée de parasites. Comment supporter plus long­temps que la moitié de la population mon­diale survive avec seulement deux dollars par jours quand les 15 personnes les plus riches du monde ont un patrimoine dépas­sant les richesses des pays d’Afrique ? 

 

Là réside la cause fondamentale de la crise mondiale que nous connaissons. C’est la crise d’un système : le capitalisme ! 

 

Le moment est venu de dire haut et fort que l’avenir est dans  le partage des richesses, une nouvelle manière de les produire, dans le cadre d’un autre déve­loppement durable, humain, écologique, solidaire.

 

 

 

Repost 0
Published by PCF Rueil - dans Environnement
commenter cet article
24 mars 2010 3 24 /03 /mars /2010 14:21

Taxe-carbone.jpgL’échec de la droite aux élections régionales a au moins une première conséquence sociale : l’« abandon » de la taxe carbone.


Ce nouvel impôt que nous avons toujours considéré comme injuste et inefficace meurt après son rejet par le Conseil constitutionnel. Le PCF s’en félicite. Toutefois, il faut rester vigilant et combattre avec la même force le projet européen de taxe carbone aux frontières qui s’avèrera tout aussi inefficace.


En effet, si ce projet devait voir le jour ne servirait qu’à renforcer le dumping social et l’exploitation des salariés au sein des entreprises pour les pays en développement. Les enjeux réels du changement climatique à l’échelle du monde demandent que soit pris en considération la dette climatique des pays industrialisés à l’égard des pays du Sud et d’aider ces derniers au travers de transferts de technologies leur permettant de contribuer à cette ambition.


Nous continuerons à privilégier la construction d’un monde de coopération et donc à la fin de toute domination.

Parti communiste français



Repost 0
Published by PCF Rueil - dans Environnement
commenter cet article
3 février 2010 3 03 /02 /février /2010 13:27

Les Ateliers de l'Ouest parisienCliquez sur l'image


Bonjour,

 

Après la visite du forum, j'ai assisté aux trois débats organisés par la ville de Nanterre, le vendredi 29 janvier 2010, à l'espace Grande Arche, sur le projet d'extension de La Défense. Vous trouverez ci-joint le programme que Marc B. nous avait transmis, ainsi qu'un compte-rendu (cliquez ICI) qu'il m'a semblé utile de rédiger pour alimenter la réflexion sur ce sujet dans le cadre de la préparation des élections régionales à Rueil.

 

Bien sûr, dans une telle organisation, l'approche reste générale et c'est dans les groupes de travail que les choses peuvent être abordées plus concrètement. J'ai noté néanmoins quelques points qui me paraissent devoir être retenus dès maintenant : (1) il n'y a pas d'opposition frontale à l'idée de l'extension de La Défense, mais la revendication d'une démarche démocratique dans laquelle les collectivités locales et les citoyens auraient toute leur place ; (2) il faut promouvoir une plus grande diversité des activités, seule garante de la pérennité du site et d'une interaction forte avec l'économie locale existante ou à développer ; (3) la question des transports, qui doit pallier à l'extrême saturation de la ligne RER A et à la nécessité d'irriguer le maillage des territoires alentours ; (4) cesser de laisser filer le développement de l'habitat en fonction du marché immobilier, ce qui revient à rejeter au loin les foyers modestes ; (5) omniprésence des questions liées au développement durable, que je traduis par la volonté de garder le contact avec la planète, dans toute sa dimension humaniste ; (6) la mairie de Rueil participe déjà à des groupes de travail, avec les autres communes autour de La Défense, sur le logement et les transports et prochainement sur l'écologie.

 

Je vous laisse apprécier l'intérêt de publier ces documents sur le blog et d'en discuter dans une prochaine réunion, avec l'objectif de contribuer à la réflexion plus spécifiquement sur la commune de Rueil.

 

Amicalement,

 

Guy Evrard

 

Repost 0
Published by Guy Evrard - dans Environnement
commenter cet article
30 décembre 2009 3 30 /12 /décembre /2009 22:44

Guy Evrard a fait parvenir au blog les vidéos suivantes accompagnées de ces commentaires :

A regarder un soir de 31 décembre, pour rêver à la construction d'un monde meilleur dès le premier janvier.
Jusqu'au bout, les deux parties. Il y a toute la nuit pour rêver...


Alors, bonne fin d'année !

Amicalement, Guy



Merci Guy !

Repost 0
Published by PCF Rueil - dans Environnement
commenter cet article
30 décembre 2009 3 30 /12 /décembre /2009 21:21

Nous nous félicitons de l’annulation de la taxe Carbone par le Conseil Constitutionnel. Inefficace car beaucoup d’entreprises polluantes en était exonérées, cette taxe était également injuste car elle touchait d’avantage les plus petits salariés que les grandes fortunes.

En se précipitant, le Président de la République à fait une bêtise. L’effet d’annonce dans la préparation de Copenhague n’a pas marché ! Ce n’est pas au niveau des enjeux de ce débat et le PCF condamne cette manière de procéder ! Il faut maintenant prendre le temps d’un nouveau débat à l’Assemblée nationale.

Le PCF propose une vraie réforme fiscale en créant un bonus-malus pour les entreprises sur des critères environnementaux et sociaux. Il faut augmenter les aides aux ménages et attribuer d’avantage d’argent public pour aider la recherche, l’industrie, le bâtiment… Alors que Nicolas Sarkozy en a fait la découverte à Copenhague, le PCF ne cesse de le répéter depuis très longtemps : il faut mettre en place une taxation sur les transactions financières. Enfin, en diminuant de 10% les dépenses militaires de l’Etat, il est possible de financer la protection de l’environnement.

Le Conseil constitutionnel à fait son travail. Nous attendons maintenant qu’il aille un peu plus loin sur les propositions telles que la loi de finances qui comportent des mesures particulièrement injustes, le bouclier fiscal, la taxation des indemnités journalières des accidentés du travail. Ces mesures sont très choquantes et il faut y mettre un terme.

Repost 0
Published by PCF Rueil - dans Environnement
commenter cet article