Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Bienvenue

  • : Cocos De Rueil
  • Cocos De Rueil
  • : Blog de la section PCF de Rueil-Malmaison et de Garches
  • Contact

Halte à la vie chère !

Recherche

L'Humain d'abord

 

Cliquez sur l'image pour lire le texte

                      Cliquez ICI pour lire le texte

Le PCF : votre bien commun

Adhérez en ligne au PCF

11 avril 2017 2 11 /04 /avril /2017 15:30
Repost 0
Published by PCF Rueil - dans Extrème-droite
commenter cet article
23 janvier 2017 1 23 /01 /janvier /2017 14:14

La candidate du Front national à l’élection présidentielle a réitéré sa proposition de couper l’accès aux aides aux immigrés de fraîche date, pour la scolarité notamment. A demi-mots, elle évoque également le rétablisse­ment d’aides pour les Français les plus aisés installés à l’étranger.

Marine Le Pen a réaffirmé sa volonté dinstaurer un délai de carence pour lac­cès aux aides pour les étrangers installés en France. Estimé « par exemple » à deux ans, a-t-elle acquiescé à la question de la journaliste, il concernerait les rembourse­ments de frais médicaux, mais aussi lédu­cation, en établissement public ou hors contrat.

 

La présidente du Front national met non seulement en avant la « préfé­rence nationale » mais invoque la récipro­cité : « Il y a des tas de Français qui vont travailler aux Etats-Unis, en Allemagne, en Australie et personne ne leur paye ni les soins ni lécole ». Oubliée la France terre daccueil « mieux-disante » sociale­ment… Fidèle à son habitude, la chef de file de lextrême droite française veut réduire les droits des derniers immigrés arrivés sur le sol national, souvent les plus faibles.

 

Mais Marine Le Pen fait pire. Car comme souvent avec le FN, une mesure cache dau­tres préoccupations. « Les Français qui sont, par exemple, aux États-Unis, paient la scolarisation de leurs enfants depuis cinq ans. Avant cétait gratuit dans les écoles françaises, maintenant cest payant. Et ça na lair de scandaliser per­sonne. Pourtant ils sont Français et à ce titre ils devraient quand même bénéficier de la gratuité de lécole française ». Certes – et cest largument sur lequel sappuie Le Pen – on peut se demander pourquoi les enfants français installés à lautre bout du monde paieraient lécole quand elle est gratuite sur le territoire national. Deman­dons-nous plutôt pourquoi les Français qui vivent en France et y scolarisent leurs enfants paieraient sur leurs impôts les frais de scolarité pour les 125 000 enfants de Français expatriés qui le plus souvent paient leurs impôts dans leur pays de résidence.

 

En sous-entendant une rupture dans légalité, cest en fait à une flagrante inégalité de classe que la candidate du Front national voudrait revenir. Une iné­galité – elle se gardera bien de le dire – mise en place par Nicolas Sarkozy.

 

Les États-Unis, le pays « exemplaire » pour Marine le Pen

 

Lancien président de la République, sous couvert daide au réseau international détablissements français (500 établisse­ments situés dans 137 pays), dont « les financements publics ne (permettaient) plus de couvrir les frais », expliquait Le Monde en janvier 2013, avait décrété « le remboursement intégral des frais de scola­rité des lycéens », conformément à ses promesses de campagne de 2007.

 

Pour lanecdote, cette décision avait été appli­quée alors que son fils Louis fréquentait le lycée français de New York, à 20 000 euros lannée… La mesure avait été levée par le gouvernement Ayrault en 2013, car outre la prise en charge totale de 33 mil­lions deuros, cest en tout 110 millions deuros qui étaient inscrits au budget pour financer la scolarité des Français à létranger, avec des critères qui, selon la ministre déléguée aux Français de létran­ger, « privilégiaient trop les familles au train de vie le plus élevé ». Le Monde citait à lépoque des comptes 2011 qui mentionnaient une famille installée à Londres et « gagnant 170 000 euros annuels » remboursée à hauteur de « 41% des 16 000 euros de frais de scolarité quelle déboursait pour ses deux enfants inscrits dans lécole bilingue », une autre expatriée à Houston « aidée à hauteur de 76% pour ses 26 000 euros annuels de facture scolaire en dépit de ses 120 000 euros de revenus annuels ».

 

Cest dailleurs aux États-Unis, le pays « exemplaire » que cite Marine le Pen, que cette injustice sociale était la plus fla­grante : en tout, relevait le ministère, « 776 familles françaises installées aux États-Unis se sont partagées en 2011 une enveloppe de 12 millions deuros au titre de laide à étudier dans un établissement français ».

 

Est-ce vers ce modèle que la présidente du Front national, qui prétend parler « au nom du peuple », veut faire revenir en France ?

Repost 0
Published by PCF Rueil - dans Extrème-droite
commenter cet article
25 octobre 2015 7 25 /10 /octobre /2015 09:42
Repost 0
Published by PCF Rueil - dans Extrème-droite
commenter cet article
8 mars 2015 7 08 /03 /mars /2015 11:25

Le FN ne recule devant aucune bassesse pour tenter de tromper les électeurs.

 

A Rueil depuis le début de la campagne éléctorale pour les élections départementales, le FN diffuse un tract honteux, sur les marchés et dans les boites aux lettres (par une société de distribution, s'il vous plait), qui tente d'accréditer l'idée d'une entente (?) entre le PCF et l'UMP dans notre département et particulièrement à Rueil-Malmaison et notamment sur la question de l'immigration.

 

Ce tract rappelle les habituelles déclarations mensongères, démagogiques et racistes du FN sur lesquelles il n'est pas nécessaire de revenir mais il utilise une photo et une déclaration de G. Marchais datant de 1981 qui est diffusée de manière régulière par l'extrême droite depuis quelques années et sur laquelle je souhaite en revanche insister.

 

Il est ainsi écrit : «En raison de la présence en France de près de quatre millions et demi de travailleurs immigrés et de membres de leurs familles, la poursuite de l’immigration pose aujourd’hui de graves problèmes. La cote d’alerte est atteinte. Il faut arrêter l’immigration, sous peine de jeter de nouveaux travailleurs au chômage. Je précise bien : il faut stopper l’immigration officielle et clandestine. Se trouvent entassés dans des ghettos, des travailleurs et des familles aux traditions, aux langues, aux façons de vivre différentes. cela rend difficile leurs relations avec les français».

 

Sauf que l’extrait choisi est un grossier bidonnage, qui par ses omissions et ses coupes, modifie en grande partie le sens initial de l’article de Georges Marchais publié par l'Humanité le 6 janvier 1981.

 

En réalité, voilà l’intégralité de l’extrait de l’article, tel qu’il est écrit dans notre journal: « La présence en France de près de quatre millions et demi de travailleurs immigrés et de membre de leurs familles. La poursuite de l’immigration pose aujourd’hui de graves problèmes. Il faut les regarder en face et prendre rapidement les mesures indispensables. Ce qui nous guide, c’est la communauté d’intérêts, la solidarité des travailleurs français et des travailleurs immigrés. Tout le contraire de la haine et de la rupture. » La dernière partie en gras, n’a pas été reprise dans le tract, pourquoi ?

 

On voit que Georges Marchais n’emploie pas l’expression « la côte d’alerte est atteinte » à ce moment-là, ni dans ce contexte. Si cette expression est bel et bien dans son texte, ce n’est pas à propos de l’immigration, mais à propos du mal logement. Ce n’est pas la même chose. Georges Marchais dénonce la politique de la droite menée par le gouvernement de Valéry Giscard d’Estaing qui concentre la pauvreté dans les mêmes villes et les mêmes zones. D’ailleurs, voilà ce qu’écrit Georges Marchais à ce sujet plus loin dans son article: « Quand la concentration devient très importante – ce qui n’a rien à voir au passage, avec la notion non scientifique et raciste d’un prétendu « seuil de tolérance » dont nous ne parlons jamais – la crise du logement s’aggrave (…) Les élus communistes, dans le cadre de leurs droits et de leurs moyens multiplient les efforts pour résoudre ses problèmes difficile au bénéfice de tous. Mais la côte d’alerte est atteinte : il n’est plus possible de trouver des solutions suffisantes si on ne met pas fin à la situation intolérable que la politique raciste du patronat et du gouvernement a créée ».

 

Il est vrai que Georges Marchais écrit a un autre moment de son long article la chose suivante : « C’est pourquoi nous disons : il faut arrêter l’immigration, sous peine de jeter de nouveaux travailleurs au chômage. (...) Je précise bien : il faut stopper l’immigration officielle et clandestine ».

 

A l'époque notre parti est revenu très rapidement sur cette dernière phrase qu'il a considéré comme erronée comme Marie-George Buffet l'a encore rappelé en 2011 lorsque l'avocat millionnaire Collard l'a ressortie. Ce n'est pas du tout aujourd'hui sa position sur l'immigration, les travailleurs immigrés n'étant pas responsables de l'augmentation du chômage. Mais déjà Georges Marchais ajoutait immédiatement : « mais non chasser par la force les travailleurs immigrés déjà présents en France ». A la fin de l’article, il concluait ainsi : « dans les entreprises et les cités, nous invitons les travailleurs immigrés et français non pas à se combattre entre eux, mais à unir leurs forces contre leurs vrais ennemis communs, les exploiteurs et ceux qui les servent. Nous les appelons à tracer ensemble le sillon, à l’élargir sans cesse, pour libérer tous les hommes et toutes les femmes de la servitude et de la haine. C’est le sens de notre combat pour la justice. De très nombreux prolétaires musulmans la comprennent et la soutiennent. ».

 

Cette dimension de l’article de Georges Marchais est radicalement à l'opposé du "programme" du Front national, à son discours démagogique et à son idéologie qui n'a pas bonne odeur. Le PCF a toujours demandé l’égalité des droits, les mêmes salaires et protection sociale pour les travailleurs français et étrangers, le refus d’une préférence nationale en faveur des citoyens nationaux au détriment des étrangers présents sur notre sol.

 

Le FN est ainsi pris une nouvelle foi en flagrant délit de mensonge

L'ignominieux tract du FN à Rueil-Malmaison
L'ignominieux tract du FN à Rueil-Malmaison
Repost 0
Published by Gabriel - dans Extrème-droite
commenter cet article
17 octobre 2013 4 17 /10 /octobre /2013 21:49
Contre l'extrême droite : ré-ouvrir l'espoir.
Contre l'extrême droite : ré-ouvrir l'espoir.
Repost 0
Published by PCF Rueil - dans Extrème-droite
commenter cet article
22 juin 2013 6 22 /06 /juin /2013 20:34

Pour Paris - Départ à 15h00 de l'Opéra

 

 

FHaineLe 5 juin, des militants d’extrême-droite ont tué Clément Méric, syndicaliste étudiant et militant antifasciste. Ce meurtre nous indigne et nous révolte ; il s’inscrit dans la suite de très nombreuses agressions commises par des groupes d’extrême-droite ces derniers mois. La situation exige des actes forts, permettant de mettre un coup d’arrêt à la propagation de ces idées et pratiques nauséabondes. Dans le respect de leurs différences, les organisations soussignées appellent à s’unir pour rendre hommage à Clément et pour éliminer la haine fasciste.

 

Confortés par des partis qui reprennent des propos et des pratiques de l’extrême droite, les groupes fascistes refont surface. Les dernières actions contre le mariage pour tous et toutes ont été l’occasion pour eux d’être mis sur le devant de la scène. Nous dénonçons la banalisation du FN et de ses idées xénophobes et racistes. L’exclusion, le rejet de l’autre, la fermeture des frontières, la désignation de boucs émissaires, la dénonciation de l’immigration comme responsable de tous les maux sont des attitudes qui, l’histoire en témoigne, conduisent au pire.

 

L’Etat entretient un climat délétère en organisant des expulsions massives qui participent à la stigmatisation des immigré-es et des Roms. Au contraire, il est nécessaire d’agir avec détermination contre les commandos fascistes. Odieux et inacceptable en lui-même, le meurtre de Clément dépasse le drame individuel. Agressions contre les lesbiennes, bi-es, gays et les personnes trans, contre les immigré-es et les personnes issu-es de l’immigration, les musulman-es, actes antisémites, violences envers des militant-es antifascistes et des organisations progressistes, se sont multipliées dans toute la France comme à travers toute l’Europe. Le mensonge, la haine, la violence, la mort, voilà ce que porte l’extrême-droite, de tout temps et en tous lieux.

 

Ce n’est pas une question morale ; le fascisme se nourrit des peurs face à l’avenir : 5 millions de chômeurs et chômeuses, 8 millions de personnes vivant sous le seuil de pauvreté, 3,5 millions de mal logé-es, accroissement de la précarité, conditions de travail dégradées, licenciements, fermetures d’entreprises... Face à l’explosion des inégalités et aux politiques d’austérité, il faut reconstruire l’espoir collectif en une société plus juste. La question de la répartition des richesses que nous produisons est fondamentale. L’extrême-droite est à l’opposé de ces valeurs. Utiliser la mort de Clément serait méprisable. A contrario, c’est honorer sa mémoire que de dire publiquement et ensemble ses engagements syndicaux et antifascistes, et de poursuivre encore plus nombreux-euses et déterminés-es ses combats pour la liberté et une autre société. Unité contre le fascisme et l’extrême-droite !

 

Manifestation à Paris, dimanche 23 juin à 15h

 

Des manifestations seront aussi organisées en commun dans d’autres villes. Nos organisations se réuniront de nouveau après la manifestation : éradiquer la menace fasciste nécessite un travail dans la durée et l’organisation de collectifs locaux. Nos organisations sont différentes, mais elles ont un point commun essentiel : le refus de l’intolérance, du nationalisme, de la haine, et de l’exclusion ; tout le contraire de ce que veut imposer l’extrême-droite ! Le fascisme et l’extrême-droite ne sont pas des courants politiques avec lesquels on dialogue ou on compose. Leur système est basé sur la violence physique, la haine, l’asservissement des peuples.

◾Premiers signataires (au 13 juin) : AC !, Act Up Paris, Action antifasciste Paris Banlieue, Alternative Libertaire, APEIS, ATTAC France, CADAC, CEDETIM/IPAM, CGT Educ’action Versailles, CGT Educ’action Créteil, CNDF, CNT, Collectif Antifasciste Paris Banlieue, Collectif CIVG Tenon, CONEX (Coordination nationale contre l’extrême droite), Collectif de Saint Denis contre le FN et l’extrême droite, Confédération paysanne, Convergence et Alternative, DAL, DIDF, EELV, FA, FASE, FASTI , Fédération Anarchiste, FIDL, FSU, Fondation Copernic, Gauche Anticapitaliste, Gauche Unitaire, GISTI, Jeudi Noir, Justice et Libertés, L’appel et la pioche, La Horde, La LMDE, Les Alternatifs, Lesbian and Gay Pride Lyon, Les Debunkers, Marche Mondiale des femmes, Marches européennes contre le chômage, MRAP, Mémorial 98, MJCF, MNCP, M’PEP, NPA, PCF, PCOF, PG, Pink Bloc Paris, Ras l’Front Marne-la-Vallée, Ras l’Front 38, République et Socialisme, Réseau pour un avenir sans fascisme, SGEN-CFDT Académie de Versailles, SLU (Sauvons l’université), SNESUP-FSU, Solidaires Etudiant-Es, SOS Racisme, Sortir du colonialisme, Syndicat des avocats de France, Syndicat de la magistrature, UNEF, Union syndicale Solidaires, UNSP, VISA (Vigilance et initiatives syndicales antifascistes)…

 

Repost 0
Published by PCF Rueil - dans Extrème-droite
commenter cet article
27 mai 2013 1 27 /05 /mai /2013 17:25

manif-pour-tous-big.jpgLa manifestation contre le mariage pour tous a été une nouvelle fois le théâtre d'agissements anti-républicains extrêmement graves. Ce n'est pas la première fois que des groupuscules d'extrême droite profitent de l'exposition médiatique du combat homophobe du mouvement contre le mariage pour tous. Ils doivent être combattus avec fermeté.

 

Le droit de manifester est une liberté absolue. Nous le défendons même si nous combattons les mots d'ordres prononcés ce dimanche. Mais les agissements constatés dimanche sont d'une autre nature. Nous sommes face à des mouvements factieux. De l'envahissement du siège du PS à l'attaque contre les CRS et les journalistes, le sentiment d'impunité de ces groupuscules est patent. Pour l'un, génération identitaire, c'est même une récidive après l'envahissement du chantier de la mosquée de Poitiers.

 

Des mesures immédiates comme la dissolution de Génération identitaire doivent être prononcées sans attendre. Il est intolérable que ces idées de haine continuent de bénéficier d'une telle visibilité médiatique.

 

Olivier Dartigolles, porte parole du PCF

 

Repost 0
Published by PCF Rueil - dans Extrème-droite
commenter cet article
1 mars 2012 4 01 /03 /mars /2012 14:19

audrey-pulvar-et-arnaud-montebourgAudrey Pulvar et Arnaud Montebourg ont été victimes d'une agression mardi soir à Paris par des individus scandant des slogans favorables au Front national et des injures antisémites. Ce comportement inadmissible doit être condamné avec une extrême fermeté. Le PCF apporte tout son soutien au couple agressé.

 

Si Marine Le Pen a dans un premier temps condamné l'agression, voici maintenant qu’elle accuse le couple de «provocation» destinée à «ternir sa campagne». Cette femme est pitoyable. Incapable d’assumer des soutiens de pauvres d’esprits racistes, elle tente de se faire passer pour une victime au motif que plus c’est gros, plus ça passe. Quelle indécence !

 

Repost 0
Published by PCF Rueil - dans Extrème-droite
commenter cet article
23 février 2012 4 23 /02 /février /2012 11:57

lepenmelenchon.jpgLa candidate sur FN rechigne toujours à débattre avec Jean-Luc Mélenchon lors de l'émission "des paroles et des actes" sur France 2, ce jeudi 23 février.


Disparue Marine Le Pen, voici maintenant Marine la pétoche ! Elle veut être Présidente de la République, mais à la moindre contradiction elle se défile. L'ex coqueluche médiatique a du plomb dans l'aile.


La méthode du Front de gauche, qui consiste à ne plus céder un pouce de terrain face aux idées de la haine, a porté ses fruits. Sa dernière sortie sur une prétendue vente forcée de viande hallal en région Parisienne finit comme sa campagne : en eau de boudin.

 

Repost 0
Published by PCF Rueil - dans Extrème-droite
commenter cet article
9 février 2012 4 09 /02 /février /2012 22:22

Le directeur stratégique de Marine Le Pen, Florian Philippot, a assuré jeudi dans un communiqué que Jean-Luc Mélenchon, « mènera tout seul sa campagne de caniveau ». Quelle élégance et quelle hauteur de vue...

 

Devant le succès des rassemblements du Front de gauche qui, en comparaison font passer les meeting du Front national pour des réunions dans des cabines téléphoniques, on sent poindre de la jalousie, voir un certain agacement de la part des responsables du FN. Il va pourtant bien falloir qu'ils s'y fassent et qu'ils acceptent le débat et la contradiction.

 

Le temps des discours haineux et xénophobes sans contradicteur avec la complicité passive de quelques média, est terminé. Qu'on se le dise, le Front de gauche et son candidat Jean-Luc Mélenchon ne laisseront plus rien passer.



 

Repost 0
Published by PCF Rueil - dans Extrème-droite
commenter cet article