Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Bienvenue

  • : Cocos De Rueil
  • Cocos De Rueil
  • : Blog de la section PCF de Rueil-Malmaison et de Garches
  • Contact

Halte à la vie chère !

Recherche

L'Humain d'abord

 

Cliquez sur l'image pour lire le texte

                      Cliquez ICI pour lire le texte

Le PCF : votre bien commun

Adhérez en ligne au PCF

30 août 2012 4 30 /08 /août /2012 16:49

Monsieur le Président,

 

Les Françaises et les Français vous ont élu pour que leur vie change, pour s’attaquer au monde de la finance et sortir de la crise.

 

Pour la première fois, la gauche est majoritaire à l’Assemblée et au Sénat, c’est le moment de répondre - enfin - aux urgences sociales en se donnant les moyens d’un véritable changement.

 

Rien ne sera possible avec l’austérité qu’impose le Pacte budgétaire européen, dont vous souhaitez la ratification par le parlement, sans consulter notre peuple.

 

Nous proposons d’autres solutions :

 

> une augmentation significative du SMIC, des salaires et des pensions.

 

> un moratoire sur les plans de licenciements et une loi interdisant les licenciements boursiers.

 

> L’arrêt général de la RGPP, le développement de l’emploi et des services publics pour répondre aux besoins.

 

> La mise en place d’un pôle public bancaire et financier.

 

> La non ratification du Pacte budgétaire européen par le parlement et la consultation des Français par référendum.

 

 

 SIGNEZ LA PETITION EN LIGNE  

 

           http://www.pcf.fr/27457                 

Repost 0
Published by PCF Rueil - dans Pouvoir d'achat
commenter cet article
29 décembre 2011 4 29 /12 /décembre /2011 19:26

 gaz« Le gouvernement a décidé de geler l'augmentation du gaz au moins pendant l'année qui vient, ce qui est un geste important. » Ainsi parlait François Baroin en avril 2011. En décrétant un gel des prix du gaz jusqu’à l’élection présidentielle, Sarkozy Fillon et le reste du gouvernement avait tout lieu de se réjouir : le prix de l’énergie n’augmenteraient plus avant la présidentielle, le pouvoir d’achat des français serait ainsi en partie épargné après un quinquennat meurtrier et les chances de réélection de Sarkozy seraient moins compromises …

           

Mais depuis le 28 novembre, c’est l’inquiétude qui règne, le Conseil d’Etat ayant décidé de suspendre le gel des tarifs réglementés du gaz, gel en application depuis juillet. Le Ministre de l’Energie Eric Besson avait annoncé, fin septembre, un nouveau gel des prix du gaz au 1er octobre pour les particuliers. Le Conseil d’Etat a justifiée sa décision en arguant que pareil gel entraînerait, pour GDF Suez, un manque à gagner de 400 millions d’euros au 2e semestre … Quand on sait que GDF Suez a engrangé 4,6 milliards d’euros de profits en 2010 dont 3,9 milliards qui ont été reversés en dividendes aux les actionnaires, on ne peut que crier au scandale devant les jérémiades de GDF Suez sur son manque à gagner !


            Par ailleurs, au nom de la concurrence libre et non faussée, dogme économique libéral, les petits concurrents de GDF Suez ont également attaqués le gel des prix du gaz, lequel risquerait de fragiliser leur position sur le marché … Toutes ces manœuvres judiciaires et administratives se font dans le dos des ménages français qui sont les premiers touchés par hausse de 4.4 % annoncée hier par Besson et ce d’autant plus durement que la politique de Sarkozy face à la crise, le fameux « travailler plus pour gagner moins », a rogné comme jamais le pouvoir d’achat des français ! Aujourd’hui  ce sont 9,7 millions de ménages français qui bénéficient des tarifs réglementés de GDF Suez; ce sont donc 30 millions de français qui devront subir ces hausses des tarifs réglementés du gaz, alors même que le prix du gaz a augmenté de 62 % depuis 2005 et 20 % depuis 2009. Avec cette nouvelle augmentation le prix du gaz aura augmenté de plus de 65 % depuis 2005… De plus, le gel des prix ayant commencé au 1er octobre, cette hausse serait en principe rétroactive à cette date, ce qui signifie que près de 10 millions de ménages français risquent de voir leur facture augmenter pour décembre, mais aussi octobre et novembre. Par ailleurs, près d'1.5 million de ménages, soit plus de 5 millions de français, sont en déjà en "précarité énergétique" et ont donc des difficultés à régler leur facture énergétique. Et ce n’est pas la revalorisation de 10% des tarifs sociaux des prix du gaz (dont bénéficient seulement 300 000 foyers à bas revenus) qui va modifier cette situation de dégradation du pouvoir d’achat des ménages.

           
Le gouvernement se trouve donc dans une impasse : après avoir vanté sa moralisation du capitalisme dans son premier discours de Toulon, Sarkozy constate que ce même capitalisme, qui ne cherche qu’à accroître ses marges sur le dos des salariés et employés, va lui coûter sa réélection, que ce soit avec la hausse du prix du gaz (et la baisse mécanique du pouvoir d’achat qui va s’ensuivre) ou la récession que va causer l’austérité imposé par les agences de notation. Désormais, le peuple a une preuve de plus que ce gouvernement agit en fonction non des intérêts du peuple mais bien de ceux des grands groupes et multinationales qui dégagent chaque années des millions d’euros de profits qui alimentent les marchés financiers au lieu d’être réinvestis dans l’économie réelle. Quand on a entendu Mme Pécresse nous affirmer il ya deux semaines que « l
e gouvernement envisage tous les scénarios possibles pour que l'évolution du prix du gaz soit la plus faible possible » on sent la panique qui s’empare de l’UMP quand ils réalisent que s’attaquer une fois de plus au pouvoir d’achat des français risque de coûter sa réélection à Nicolas Sarkozy, l’homme qui disait « je serais le président du pouvoir d’achat »

 

 

 

 

Repost 0
Published by Antoine de Cabanes - dans Pouvoir d'achat
commenter cet article
20 juin 2011 1 20 /06 /juin /2011 22:34

Après avoir déposé au ministère des finances 25000 signatures apposées au bas de la pétition contre la vie chère, dont celles de 110 rueillois, les communistes continuent la campagne.

 

Samedi dernier ils étaient devant le centre Leclerc et en ont recueilli 75 nouvelles ! Si quelquefois la résignation et la fatalité transparaissent dans les discussions, la grande majorité des signataires nous font part de leur exaspération et des difficultés de vivre et de faire des projets aujourd’hui. Trois d’entre eux ont décidé de rejoindre le parti communiste.

 

Le seul combat que nous pouvons perdre est celui que nous ne menons pas ! Et ces rencontres nous confortent de le mener jusqu’au bout.

 

la vidéo de la remise des pétitions à Bercy est ci-dessous :

 

 
 
 
 

 

 

 

Repost 0
Published by PCF Rueil - dans Pouvoir d'achat
commenter cet article
25 mai 2011 3 25 /05 /mai /2011 10:11

La hausse des prix et les bas salaires asphyxient les Français-es alors qu'au même moment les entreprises du CAC 40 enregistrent des bénéfices records ! Le PCF a décidé de lancer une grande campagne dans tout le pays contre la vie chère et pour l'augmentation des salaires. Augmenter le pouvoir d 'achat de tous les salarié-es, c'est possible, encore faut-il avoir le courage politique de changer l'utilisation de l'argent.

 

Bloquons les prix

 

Le coût de l'énergie, des produits alimentaires et les loyers ne cessent d'augmenter alors que les salaires stagnent, parfois depuis plusieurs années. Le prix du gaz a augmenté de 60% depuis 2004, le prix de certains produits alimentaires de près de 20% en un an. Quant au logement, les chiffres donnent le vertige. Ce n'est plus supportable ! Le PCF demande le blocage des prix de l'énergie et des produits de première nécessité et la limitation du montant des loyers à 20% du revenu des familles.

 

 

Augmentons les salaires

 

Nicolas Sarkozy, grand sauveur du pouvoir d'achat, propose une prime aux salariés qui se révèle être une imposture sociale. Encore une arnaque de la part de l'UMP !Les bas salaires ne touchent pas que la sphère du privé, les fonctionnaires voient leurs salaires glés depuis maintenant 2 ans : la droit appauvrit ceux qui servent le bien public. Le PCF propose l'augmentation significative des salaires, des indemnisations du chômage et des retraites en diminuant la part des profits des entreprises qui est aujourd'hui captée par la finance. Il propose l'augmentation immédiate du SMIC à 1.600€ bruts.

 

  

Changer l'utilisation de l'argent : c'est possible !

 

On nous répète qu'il n'y a pas d'argent, et pourtant les entreprises du CAC 40 ont versé en 2010 près de 40 milliards de dividendes à leurs actionnaires ! On nous dit qu'il n'y a pas de problème de répartition des richesses et pourtant, Liliane Bettancourt (2e fortune de France) paye 4% d'impôt, c'est à dire le même taux qu'une personne qui gagne 1.300€ par mois.Le PCF propose une grande réforme de la fiscalité pour taxer les plus hauts revenus. Il propose notamment la suppression des dizaines de milliards d'euros de niches fiscales qui profitent aux plus aisés. Il propose aussi la mise en place d'un pôle public bancaire composé de banques nationalisées avec de nouveaux droits d'intervention des salariés pour changer l'utilisation de l'argent. Avec cet outil, nous voulons développer une maîtrise publique des crédits qu'elles accordent pour financer les investissements qui répondent aux besoins sociaux.

 

Pacte pour l'euro-plus : l'austérité généralisée !

 

Les gouvernements de la zone euro ont engagé une nouvelle attaque contre les droits sociaux et la souveraineté populaire avec le « Pacte pour l'euro-plus». Il impose l'augmentation de la TVA, la compression au maximum des salaires et des pensions ainsi que la généralisation de la précarité afin de répondre aux exigences des marchés financiers.Le PCF avec ses partenaires du Parti de la gauche européenne (PGE) propose au contraire de relancer le développement social en Europe en créant un fonds pour financer les projets créateurs d'emplois, de formations et les services publics.

 

 

exe_tract_vie_chere_coul.jpg

Cliquez sur le tract pour le lire

 

 

SIGNEZ LA PETITION EN LIGNE

 

CLIQUEZ ICI

 

Repost 0
Published by PCF Rueil - dans Pouvoir d'achat
commenter cet article
28 avril 2011 4 28 /04 /avril /2011 09:06

surendettement.jpgAujourd'hui, le quotidien Le Parisien révèle que les chiffres du surendettement explosent (+17%) entre décembre 2010 et février 2011. 900.000 personnes ont déposé un dossier de surendettement à la Banque de France. Ces chiffres révèlent une situation dramatique et insupportable. Dramatique quand on pense aux terribles conséquences sociales pour des centaines de milliers de familles. Insupportable quand les grands patrons du CAC40 voient leurs salaires s'envoler en 2010, « 24 % de plus qu'en 2009 », selon le journal les Échos daté du 26 avril.

 

Entre multiplication des exonérations de charges et allègements fiscaux, les grands patrons se goinfrent chaque année un peu plus pendant que les plus pauvres continuent d'être aspirés dans la spirale de l'endettement. Ce système est fondamentalement vicié. C'est une toute autre logique qui doit désormais primer.

 

Alors que 13% des Français vivent en dessous du seuil de pauvreté, des mesures d'urgences s'imposent : augmentation des minima sociaux, revalorisation des salaires et des retraites, investissement massif dans le logement social et les services publics. Toutes ces mesures peuvent être financées en changeant l'utilisation de l'argent dans notre pays, à commencer par la suppression des dizaines de milliards d'exonérations de cotisations sociales et de niches fiscales qui profitent uniquement aux hauts revenus et aux revenus du capital.

 

 

 

Repost 0
Published by PCF Rueil - dans Pouvoir d'achat
commenter cet article