Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Bienvenue

  • : Cocos De Rueil
  • Cocos De Rueil
  • : Blog de la section PCF de Rueil-Malmaison et de Garches
  • Contact

Halte à la vie chère !

Recherche

L'Humain d'abord

 

Cliquez sur l'image pour lire le texte

                      Cliquez ICI pour lire le texte

Le PCF : votre bien commun

Adhérez en ligne au PCF

31 mars 2010 3 31 /03 /mars /2010 09:24

La Section du PCF de Rueil vous invite à un débat public :

 

Comment analyser l'abstention des français aux dernières élections régionales ?

 

 

Mardi 6 avril de 19h30 à 20h30

4 rue Gambetta. 92500 Rueil-Malmaison (Section PCF Rueil)

 Bus 244 arrêt Edmond Rostand

 

 

Une introduction de 10 - 15 min sera faite par Morgan Canda (étudiant à la Sorbonne en Histoire et Science-Politique) sur les différentes réponses apportées par les partis politiques, mais surtout sur les réponses historiques et sociologiques pour la compréhension de l'abstention. Le débat suivra.

 

 

 

Repost 0
Published by PCF Rueil - dans Régionales 2010
commenter cet article
29 mars 2010 1 29 /03 /mars /2010 13:36

Au lendemain du premier tour, les ténors de la droite affirmaient qu’une nouvelle élection commençait. Après le second, la réalité s’était imposée. La sanction du bilan de Nicolas Sarkozy, les doutes sinon les rejets de sa politique ne sont plus discutables, l’Alsace étant la seule exception qui confirme la règle. Mais la page ne peut être tournée sur ces certitudes. Trois questions majeures sont posées par ce scrutin : le pouvoir respec-tera-t-il la volonté populaire ou poursuivra-t-il sans rien y changer son programme de contre-réformes libérales ? Serons-nous capables collecti-vement de surmonter la crise démocratique dont témoigne le niveau resté encore très haut de l’abstention ? La gauche sera-t-elle à la hauteur des attentes populaires pour réhabiliter l’utilité de la politique pour les cou¬ches populaires et les jeunes ?


Les premières réactions de l’UMP inquiètent. Le « remaniement » est cosmétique. Fillon, doucereux, annonce la poursuite des mêmes choix, imposer le recul de l’âge de la retraite, une politique d’ultra-austérité, la démolition du Code du travail, une nouvelle taxe carbone, l’amputation des services publics… Pas de changement de cap en vue. Pourtant, une telle surdité pousserait encore la crise démocratique vers un paroxysme. À quoi servirait de voter, d’assumer sa citoyenneté, si sa voix n’est pas entendue ? Le précédent du référendum sur la Constitution européenne est de bien mauvais augure ! Les luttes sociales qui s’amorcent devront sans doute ajouter la rue aux urnes pour que la voix du pays l’emporte. C’est la première tâche de la gauche que de les appuyer au lendemain du scrutin. Un véritable défi se présente pour les progressistes. Si dans les beaux quartiers, on s’accommode aisément que les trois quarts des habitants de grandes cités populaires soient tenus en lisière de la vie publique – qu’ils ne soient pas inscrits sur les listes électorales ou qu’ils s’abstiennent –, les progressistes ne peuvent s’y résoudre. Un devoir d’ambition et d’invention se présente à eux. C’est une tâche prioritaire pour le Front de gauche et particulièrement pour les communistes qui furent les plus à l’aise dans les grands ensembles de banlieue, tissant des liens sociaux qui y ont longtemps structuré la vie. L’enjeu n’est pas moindre dans les régions industrielles dévastées, où le sentiment d’abandon des populations fait trop souvent prospérer le Front national.


Pour cela, il faut une gauche qui ne vire pas à la moindre brise, une gauche sur laquelle notre peuple soit sûr de pouvoir compter. Le résultat de la liste du Front de gauche élargi en Limousin (19,1 %, avec un pro¬grès de plus de 5 % sur le premier tour) confirme que les tentations hégémoniques sont à bannir. L’hypothèque Modem qui visait à infuser de la droite dans la gauche s’est évaporée. Ouf ! Mais tout reste à cons¬truire, les luttes, les projets, pour véritablement transformer la société. L’élection de majorités de gauche dans les régions doit désormais faire ses preuves qu’elle ne se résumera pas à gérer plus humainement les conséquences de la crise, mais qu’elle donnera des forces aux mouve¬ments sociaux et citoyens pour construire d’autres choix.


Ce scrutin clôt une campagne, mais il peut être un début.



Repost 0
Published by PCF Rueil - dans Régionales 2010
commenter cet article
26 mars 2010 5 26 /03 /mars /2010 10:00

Le PCF se félicite que Dominique Bucchini, tête de liste Front de Gauche en Corse et artisan de l’union de la gauche au second tour, soit aujourd’hui Président de l’Assemblée territoriale de Corse.


C’est un homme intègre, courageux et innovant qui prend cette responsabilité. Je suis certaine que, connaissant son humanisme et les valeurs de gauche qui le définissent, il placera toute son intelligence au service de la Corse et de ses habitants.

Marie-George Buffet, Secrétaire nationale du PCF


Repost 0
Published by PCF Rueil - dans Régionales 2010
commenter cet article
24 mars 2010 3 24 /03 /mars /2010 10:56

La liste de la gauche rassemblée a obtenu 44,98 % des voix et celle de la droite 55,02 %. La participation est passée de 47,49 % au 1er tour à 50,74 % au 2e et reste donc très faible.

En 2004, la liste de gauche avait obtenu 40,15 % de voix et la droite 52,71 %, mais il s'agissait d'une triangulaire avec le Fhaine qui avait obtenu 7,14 %. la progression de la gauche est donc de près de 5 points.

Rappelons qu'en 2007, Ségolène Royal avait obtenu 38,73 % des voix.



Repost 0
Published by PCF Rueil - dans Régionales 2010
commenter cet article
23 mars 2010 2 23 /03 /mars /2010 09:13

Dans le département des Hauts-de-Seine, la Gauche rassemblée au deuxième tour des élections régionales obtient 51,06% des voix. C'est la première fois depuis la création du département en 1964 que la gauche l'emporte dans les Hauts-de-Seine.

Inscrits : 6 764 008

Abstentions : 3 575 691 (52,86 %)

Votants : 3 188 317 (47,14 %)

Blancs ou nuls : 153 093 (2,26 %, 4,80 %)

Exprimés : 3 035 224 (44,87%,  95,20 %)

 

Valérie PECRESSE : 213 115 (48,94%)

Jean-Paul HUCHON : 222 359 (51,06 %)

Élu-e-s de la liste :

Pierre LARROUTUROU
Judith SHAN
Philippe KALTENBACH
Hélène GASSIN
Sébastien PIETRASANTA
Pascale LE NEOUANNIC
Roberto ROMERO
Francine BAVAY
Benoît MARQUAILLE
Mireille GITTON
Marc LIPINSKI
Aurore GILLMANN
Gabriel MASSOU
Roxana MARACINEANU
David MBANZA
Françoise DIEHLMANN
Gérard FELDZER
Catherine RIBES

Au total, en Ile-de-France, la liste de LA GAUCHE ET LES ECOLOGISTES RASSEMBLES obtient 142 sièges

Repost 0
Published by PCF Rueil - dans Régionales 2010
commenter cet article
22 mars 2010 1 22 /03 /mars /2010 12:20

FDG-pour-nos-regions.jpgLe deuxième tour des élections régionales confirme la défaite de la droite présidentielle.


La droite et Nicolas Sarkozy sont au pied du mur, ils doivent abandonner purement et simplement tous leurs projets régressifs à commencer par celui mettant en cause la retraite à soixante ans.


Les listes de la gauche rassemblée et des écologistes remportent une belle victoire : 21 régions dont la Guadeloupe sont gagnées. Le Front de gauche compte nombre d’élu-e-s qui dès demain vont s’employer sans compter au service de l’intérêt général.


L’inquiétant résultat du Front National est d’abord la conséquence du travail de son meilleur agent électoral, le ministre Besson. Le PCF exige à nouveau la suppression du ministère de l’identité nationale. Ce résultat de l’extrême droite rend plus nécessaire que jamais la construction d’une véritable politique sociale et solidaire sans laquelle sa propagande haineuse continuera de tromper une partie de l’électorat.


Dans le même temps, l’abstention reste forte.


Pour une part, elle est le fruit du désaveu de l’électorat traditionnel de la droite à l’égard des ribambelles de ministres-candidats et des irruptions continuelles du Président en tout domaine sans que ses interventions ne soient suivies de la moindre concrétisation positive pour le monde du travail et pour le pays.


Mais plus fondamentalement cette abstention massive est le signe du discrédit durable des discours politiques dominants jugés inefficaces ; la traduction d’un manque d’alternative crédible à la politique impitoyable de ceux qui dominent. Les femmes et les hommes qui s’abstiennent – notamment dans les quartiers populaires – ne le font pas par indifférence. Ils et elles se sont constitués peu à peu des raisons de ne pas aller voter. C’est un défi que la gauche se doit de relever. Rétablir la confiance appelle des actes politiques et des choix budgétaires qui permettent de redonner confiance dans l’intervention publique.


Nous voulons tout de suite remercier les militantes et les militants de toute la gauche, avec ou sans carte, qui se sont dépensés sans compter pour faire fructifier cette semaine les résultats de dimanche dernier. Parmi eux les militants du Parti communiste et du Front de Gauche ne se sont pas épargnés. Ils et elles méritent d’être salués.


Cette victoire, c’est la victoire de toute la gauche, c’est la victoire de tous à gauche.


Le Front de Gauche a contribué à ce résultat. Il constitue aujourd’hui sans conteste une des trois forces qui, ensemble, ont permis le succès.


Cette victoire donne avant tout de grandes responsabilités à celles et ceux qui demain vont animer les politiques régionales.


Il s’agit tout à la fois de développer des politiques utiles à nos concitoyen-ne-s et de leur redonner espoir dans une gauche de combat capable de donner à voir des politiques différentes des logiques dominantes appliquées depuis des années à la tête du pays. Les succès futurs de la gauche dépendent pour une large part de cette démonstration.


Nous entendons bien être de ce combat.


Nous devons être aux côtés de celles et ceux qui luttent.


Dès mardi prochain, 23 mars, nous manifesterons avec les salariés du privé et du public qui seront dans la rue, unis syndicalement autour d’exigences fortes sur les retraites, les salaires, l’emploi, les conditions de travail et le service public.


Nous serons aux côtés des salarié-e-s de la poste, des hôpitaux et de l’APHP, aux côtés des associations de locataires et du droit au logement contre les expulsions, solidaires des maires qui ont pris des arrêtés anti- expulsions.


Et la semaine prochaine, le 29 mars, nous défilerons avec les organisations des salariés et des employeurs de la culture, avec les artistes et les acteurs de ce champ d’activité pour exiger une réévaluation de l’intervention publique en faveur des arts et de la culture et de façon indissociable le respect du droit d’autonomie d’action des collectivités territoriales en ce domaine.


Nous voulons construire des politiques régionales qui répondent aux aspirations et aux exigences qui ont marqué la campagne : des politiques qui sollicitent l’intervention des citoyennes et des citoyens dans l’élaboration des choix des politiques qui permettent de combattre les discriminations sociales et territoriales des politiques qui construisent des actions publiques en faveur de droits nouveaux pour les citoyens, les salariés, les usagers ; en faveur de l’égalité Hommes/Femmes et respectueuses de la diversité des politiques qui contribuent à la satisfaction des besoins en matière d’emploi, de transport, de santé, de logement, de culture...


Nous voulons que la victoire de la gauche dans les régions permette une véritable coordination de leur action contre la politique de ce pouvoir et de Nicolas Sarkozy, notamment en matière de réduction de l’intervention publique et de casse du service public.


C’est en combinant ces trois volontés : lutter, construire et rassembler toutes les régions à gauche que nous contribuerons à faire de la victoire des régionales un appel vers d’autres victoires.


Ce travail doit se construire en s’appuyant sur la diversité des approches des trois composantes politiques qui ont permis la victoire.


Le parti communiste français entend bien faire vivre cette diversité qui constitue la chance de toute la gauche.


Au sein du Front de Gauche, il prendra les initiatives nécessaires pour l’élaboration d’un projet partagé de transformation de notre société au bénéfice de toutes et de tous.


Ce chemin suppose de poursuivre la confrontation des points de vue sur les objectifs, sur les méthodes et le courage nécessaire pour sortir des logiques dominantes.


C’est un chantier qui doit être ouvert à toute la gauche, à toutes ses composantes mais aussi à toutes celles et tous ceux qui dans leurs engagements syndicaux ou social cherchent dans cet engagement les voies d’une action collective en faveur de l’intérêt général, d’un nouveau monde, d’une nouvelle Europe. Pensons ensemble, les formes d’un nouveau front populaire du 21ème siècle.


Marie-George Buffet et Pierre Laurent



Repost 0
Published by PCF Rueil - dans Régionales 2010
commenter cet article
18 mars 2010 4 18 /03 /mars /2010 12:25

La section du PCF de Rueil-Malmaison et Garches remercie les 802 reuillois(es) et les 116 garchois(es) qui ont voté pour la liste Ensemble pour des régions à gauche, solidaires, écologiques et citoyennes présentée par le Front de gauche.

 Ces résultats sont en progression de 65 voix et près de 9% à Rueil et de 7 voix et 6,5 % à Garches par rapport aux élections européennes de 2009. Malgré une très forte abstention, les résultats de notre liste se situent souvent entre 5 % et plus de 7 % dans les quartiers populaires. A la Fouilleuse, notre résultat est supérieur à 10 %.


Ces résultats sont un encouragement à amplifier notre action pour battre la droite dès le 21 mars 2010, en votant pour la liste de rassemblement de la gauche sociale, écologiste et républicaine,  et lors des prochaines échéances électorales.



Repost 0
Published by PCF Rueil - dans Régionales 2010
commenter cet article
17 mars 2010 3 17 /03 /mars /2010 10:10

"Le 14 mars, en votant massivement pour la gauche ou en s'abstenant, les Français ont exprimé leur refus de la politique injuste et inégalitaire du gouvernement qui divise au lieu de rassembler, qui aggrave la crise au lieu de la combattre et qui fragilise notre pays.

Ils ont exprimé leur souhait d'une France plus juste. Ils ont exprimé leur volonté d'une autre politique : une politique favorable à l'emploi, au pouvoir d'achat, au partage des richesses, à la justice sociale, aux services publics, aux jeunes, au développement durable.

Le second tour doit confirmer et amplifier ce message. C'est dans cet esprit que la gauche dans sa diversité se rassemble.

Le Parti socialiste et les partis qui constituent le Front de gauche appellent à voter massivement pour les listes du rassemblement de la gauche.

Ils appellent les Français le 21 mars à se mobiliser pour amplifier le résultat du premier tour. Les Français ont besoin de politiques de gauche dans les régions. Face à un gouvernement qui refuse d'entendre le message des Français, qui pratique depuis dimanche soir le déni de démocratie, le score de la gauche et la victoire dans toute la France sont le meilleur rempart contre le tour de vis social prévu au lendemain du scrutin."


Repost 0
Published by PCF Rueil - dans Régionales 2010
commenter cet article
16 mars 2010 2 16 /03 /mars /2010 11:52

Dans les 17 régions où il était présent le Front de gauche obtient 1 098 594 voix et 6,95 % des suffrages exprimés.

Si l'on compare à la seule référence possible, les européennes de 2009 où il réalisait 6,45 % dans ces 17 régions et 913 786 voix, le Front de gauche gagne donc près de 185 000 voix et 0,5 %.



Repost 0
Published by PCF Rueil - dans Régionales 2010
commenter cet article
15 mars 2010 1 15 /03 /mars /2010 14:16

Le score du Front de gauche est une des bonnes surprises de ce scrutin marqué par une abstention record et une droite gouvernementale en déroute. Ramené aux 17 régions où le Front de gauche se présentait, celui ci obtient 6,95% soit un score en progression par rapport aux européennes de l’an dernier.

 Aujourd’hui, l’heure est au rassemblement le plus large et sans exclusive à gauche, face à la droite et à l’extrême droite. Nous avons besoin d’un second tour ce dimanche qui confirme et amplifie la victoire de la gauche de sorte qu’elle soit indiscutable. Le respect et la juste représentation des forces qui la compose dans la constitution des listes pour dimanche prochain est la clé de cette réussite.



Repost 0
Published by PCF Rueil - dans Régionales 2010
commenter cet article