Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Bienvenue

  • : Cocos De Rueil
  • Cocos De Rueil
  • : Blog de la section PCF de Rueil-Malmaison et de Garches
  • Contact

Halte à la vie chère !

Recherche

L'Humain d'abord

 

Cliquez sur l'image pour lire le texte

                      Cliquez ICI pour lire le texte

Le PCF : votre bien commun

Adhérez en ligne au PCF

14 novembre 2016 1 14 /11 /novembre /2016 14:45
Fermeture du centre de planification familiale SANTHAR. Notre lettre au maire de Rueil
Repost 0
Published by PCF Rueil - dans Santé
commenter cet article
29 janvier 2015 4 29 /01 /janvier /2015 20:28

Dans le cadre de la campagne Municipales 2013, les rencontres et les porte-à-porte réalisés ont fait apparaître des difficultés d’accès aux soins pour une partie de plus en plus grande de la population, sur RUEIL. C’est ainsi que nous avons décidé d’inclure dans notre programme la création d’un Centre Municipal de Santé.

Dans une période où l’Hôpital subit réforme sur réforme et se voit appliquer les critères de compétitivité qui ont déjà fait des ravages dans les entreprises, nous avons cherché des solutions concrètes pour répondre aux préoccupations de nos concitoyens. C’est ainsi que des contacts ont été pris avec le Docteur LIMOUSIN, qui a été de nombreuses années à la tête du Centre de Santé Municipal de MALAKOFF qui offre un éventail de soins à la population locales, résidants ou salariés et est une référence en la matière.

Le Contrat Local de Santé de RUEIL-MALMAISON signé le 26 Octobre 2012 pour 5 ans donne des éléments chiffrés édifiants concernant des problèmes sanitaires importants chez nos concitoyens (retard de vaccination, caries, problème de vue, problème d’obésité etc… , et corrobore notre analyse dans ce domaine.

La fermeture des urgences de l’Hôpital STELL, le transfert de plusieurs services spécialisés en gériatrie vers des établissements privés ont accéléré les difficultés de nombreuses familles.

De baisse des remboursements en passant par les pratiques des laboratoires et officines privés, le reste à charge pour les familles devient pour beaucoup inacceptable financièrement.

Nous accueillons aujourd’hui Alain TYRODES, Directeur du Centre de SANTE Municipal de GENNEVILLIERS. Guidé par la réponse aux besoins ce Centre dispose d’un accueil du Lundi au Vendredi, en lien avec le « 15 » service d’urgence avec possibilité de délivrer les médicaments nécessaires.

Il dénonce la fermeture de CMS comme à COLOMBES sous couvert de la baisse des dotations de l’Etat alors que la prise en charge d’une participation correspondant aux frais de gestion du tiers payant permettrait l’équilibre financier de ces structures.

Dans le même temps de nombreuses villes toutes tendances confondues s’orientent vers l’ouverture de tels centres afin de répondre aux besoins de leurs habitants. D’autres, notamment en province font le choix des maisons de santé : les contribuables supportent les frais de logement, de secrétariat de médecins libéraux qui ne s’engagent en aucune façon, en contrepartie à modérer leurs tarifs.

Pour promouvoir un Centre de Santé, les communes disposent d’aides au niveau du Ministère, du Conseil Général, des fonds relevant de la politique de la Ville. Le Conseil Général de la région ILE DE France participe à 50 % au niveau de l’équipement.

Il faut s’attendre à une pénurie des praticiens dans les années qui viennent compte tenu de la politique menée depuis des années au niveau des restrictions d’accès à la formation des jeunes et du vieillissement de ces médecins. Les ophtalmologistes se font rares, une prise de rendez-vous demande quelquefois plusieurs mois avant d’aboutir et la prise en charge de troubles est souvent problématique.

Les médecins généralistes militent actuellement pour la prise en charge de ces frais en contrepartie de la pratique du tiers payants généralisée à l’étude.

Les progrès scientifiques entraînent une course aux équipements de pointe et obligent à revoir l’organisation des pratiques : les laboratoires, les radiologues se regroupent recherchant rentabilité et adaptations aux nouvelles technologies.

Le suivi des maladies chroniques est une manne pour le secteur privé et grève le budget de la Sécurité Sociale alors que des solutions de suivi en réseau ou une forfaitisation peuvent être mises en place à moindre coût avec des résultats remarquables.

Le Centre de GENNEVILLIERS accueille des internes en formation au travers d’une convention avec l’APHP et de l’agrément obtenu au niveau de la Faculté de Médecins/formateurs. Ces internes participent pleinement aux consultations et à la vie du Centre en fonction de leur niveau.

Les pratiques liées avec les Etablissements du secteur permettent de réaliser des économies non négligeables au niveau Sécurité Sociale notamment au niveau des résultats d’ examens par exemple.

Des actions sont à mettre en place, notamment au niveau des Maisons de retraite afin d’assurer la prise en charge des soins dentaires de nos ainés qui trop souvent, faute d’appareils ne peuvent s’alimenter correctement et à des conséquences néfastes sur leur santé. Là encore au travers des nouvelles technologies il convient de rechercher des pratiques innovantes.

Marc propose de renforcer le groupe de travail créé à l’occasion de la campagne des Municipales afin de parfaire notre projet.

Nous remercions vivement l’intervenant, les participants pour cet échange constructif, la séance est levée à 21 H 45 ; 


 

Fait à RUEIL, le 27 Janvier 2015

Dominique RICHER

Repost 0
Published by PCF Rueil - dans Santé
commenter cet article
25 janvier 2015 7 25 /01 /janvier /2015 16:49
Dr Alain Tyrode-Morelli Directeur du centre de Gennevilliers et Dominique Richer candidate à l'élection départementale de mars 2015

Dr Alain Tyrode-Morelli Directeur du centre de Gennevilliers et Dominique Richer candidate à l'élection départementale de mars 2015

Repost 0
Published by - dans Santé
commenter cet article
16 novembre 2011 3 16 /11 /novembre /2011 09:42

La-loi-prevoit-un-delai-de-carence-de-trois.jpgChaque semaine dévoile un peu plus les axes de campagne de la droite pour 2012. Après la chasse aux pauvres et aux chômeurs, voici maintenant au tour des malades de la fonction publique d'être dans le collimateur de l'UMP. Pour la droite, chaque personne en congé de maladie est un fraudeur en puissance qu'il faut punir. Alors en plus, s'il cumule avec un statut de fonctionnaire, il s'agit sûrement d'un Bernard Madoff en puissance !

 

Sauf que personne n'est dupe de la manœuvre! Quand il s'agit de s'en prendre aux spéculateurs, à ceux qui escroquent les peuples et mènent le monde à la ruine, Il n'y a plus personne , singulièrement à droite.

 

 

Repost 0
Published by Olivier Dartigolles - dans Santé
commenter cet article
5 avril 2011 2 05 /04 /avril /2011 09:43

sante 0Le PCF se félicite de la forte mobilisation pour sauver la santé partout en France, samedi 2 avril dernier. Par leur participation aux rassemblements dans toute la France, usagers, professionnels de la santé, élu-es et militant-e-s, ont montré leur détermination à ne pas laisser le gouvernement et ses directeurs généraux d'ARS zélés, planifier la déstructuration du système de santé publique pour le seul profit du privé. Totalement engagé dans sa construction, le PCF entend tout faire pour que ce 2 avril soit une étape importante dans la construction commune d'une véritable alternative à la logique actuelle des ARS. Il appelle dans chaque région, chaque département, à la poursuite de rassemblements les plus larges pour s'opposer à ceux qui considèrent l'hôpital comme une entreprise et la santé comme une marchandise.

 

Le PCF met à la disposition du mouvement le principe des Assises Régionales de Santé pour un véritable contre-pouvoir et un contrôle démocratique à installer de manière pérenne. C'est aussi l'occasion de lancer largement, et chaque fois que possible de manière contradictoire, le débat sur "la perte d'autonomie" pour lequel nous versons nos propositions.

 

Repost 0
Published by PCF Rueil - dans Santé
commenter cet article
27 décembre 2010 1 27 /12 /décembre /2010 10:08

Mediator.jpgLes dernières révélations sur le Médiator semble indiquer l’ampleur de la catastrophe. Le chiffre de 2000 morts est maintenant évoqué et les investigations ne font que commencer puisque, depuis sa mise en circulation (1976) jusqu’à sa récente interdiction, on estime de 2,5 à 5 millions le nombre de personnes qui auraient utilisées ce médicament. Nous sommes face à un scandale sanitaire d’une gravité exceptionnelle.

 

Le PCF demande que la lumière soit faite sur cette sombre affaire. Pourquoi l’agence du médicament a-t-elle été si longue à réagir malgré les multiples signalements depuis 1998 ? Quelle est la nature des relations entretenues entre le pouvoir et les trusts pharmaceutiques ? Rappelons que l’actuelle secrétaire d’État à la Santé, Nora Berra, a été médecin au sein des trois principaux groupes pharmaceutiques.

 

Ces liaisons dangereuses doivent être dénoncées et condamnées et les trusts pharmaceutiques doivent cesser d’agir en toute impunité. Plus que jamais, la proposition du PCF de créer un grand pôle public du médicament à l’échelle nationale et européenne est d’actualité et à toute sa raison d’être. La mission d’information obtenue par les sénateurs communistes et du parti de gauche commencera ses travaux en janvier. Elle doit faire avancer la vérité.

 

 

 

Repost 0
Published by PCF Rueil - dans Santé
commenter cet article
3 novembre 2010 3 03 /11 /novembre /2010 16:56

AME.jpgLes députés UMP ont voté hier un droit d’entrée de 30 euros pour accéder à l’aide médicale d’État (AME).

 

Cette décision, cynique car elle s’attaque en priorité à ceux qui n’ont rien, est aussi particulièrement irresponsable. Les spécialistes des questions de santé le disent : ce sont les plus fragiles qui sont d’abord touchés par les maladies contagieuses comme la tuberculose. Les priver de soins, c’est favoriser le développement de ces maladies.

 

Le vote des député UMP est une décision cruelle et irresponsable qui entache la représentation nationale, si cela était encore possible !

 

 

 

Repost 0
Published by PCF Rueil - dans Santé
commenter cet article